Barbara
Barbara

On a vu Dior, l'expo qui a du nez au musée de la parfumerie à Grasse

Jusqu'au 1er octobre 2017 - 
Musée international de la Parfumerie //

Ici nous sommes à Grasse, temple de la parfumerie française, là où les plus belles fragrances furent créées, là où les jardins de fleurs embaument, là où les plus grands nez du monde continuent à exercer leur art. Et cette exposition nous propose un rapprochement inédit entre mode et parfum. Le lien ? Eh bien c’est Christian Dior, ce génie autodidacte qui n’a pas que révolutionné la mode, mais aussi le monde des fragrances. Parce qu’on le sait peu, mais quand Dior crée sa maison de Couture en 1947, il crée aussi sa Maison de Parfum. Pour lui, l’un ne va pas sans l’autre. L’élégance au féminin se conjugue dans tous les sens. Christian Dior n’a pas laissé qu’un héritage à la haute couture, il a aussi laissé dans son sillage des fragrances emblématiques, qui ont, elles aussi, révolutionné l’histoire de la parfumerie.

Et c’est ici, dans le sud, à quelques kilomètres de cette capitale du parfum qu’est Grasse, que le couturier s’est découvert une passion pour les fragrances et les fleurs à parfum. Il débarque dans le Sud un peu par hasard, suite à la faillite de son père. Mais il tombe amoureux de la région, et dès qu’il le pourra, il y achètera un château. Ici à 30km à peine de Grasse.

C’est là que son génie pour la couture a véritablement éclos. Il lance la ligne corolle, en référence au monde floral qu’il chérit, et en même temps, lance un parfum inspiré par sa sœur Catherine, Miss Dior, l’un des premiers parfums chyprés occidentaux. Ce parfum, comme ses modèles de mode, remet en avant, au lendemain de la guerre, le luxe et l’esprit français du XVIIIe, l'exubérance, l'art de vivre qui avait fait les lettres de noblesse de la France.

Christian Dior dessine, des silhouettes féminines, mais des flacons aussi. Ici on découvrira des créations rarissimes, qui n’avaient jamais été présentées au public auparavant.

Et ici on va partir à la rencontre des nez emblématiques, qui ont fait la signature olfactive de la Maison Dior, de Paul Vacher, créateur de Miss Dior à Christian Demachy, qui signe actuellement les créations de la griffe comme J’Adore, en passant par Edmond Roudnitska, un nom qui ne vous dit peut–être pas grand-chose, mais qui n’est autre que le père de l’emblématique « Diorissimo », dernier parfum réalisé avec Monsieur Dior, puis 10 ans plus tard de l’iconique Eau sauvage. Une figure légendaire de la parfumerie, dont les nez d’aujourd’hui se revendiquent les héritiers spirituels.

  • Christian Dior, Diorama amphoreclaire à anneaux, 1949, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, Miss Dior, Amphore en cristal overlay bleu cobalt de Baccarat, 1950, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, robe J'Adore, 2010, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, Kiosque néoclassique d’inspiration XVIIIe pour Miss Dior, 1950, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, Miss Dior, Amphore en cristal overlay rouge de Baccarat,1949, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, J'Adore, édition prestige, 2011, Musée international de la parfumerie
  • Christian Dior, Edition limitée Diorissimo en cristal clair de Baccarat dessinée par Christian Dior, 1956, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie
  • Expo Christian Dior, Musée international de la parfumerie

 

Plongez dans l’histoire des 70 ans de la Maison de Parfum, au travers de ses flacons emblématiques, des éditions limitées d’exception, mais aussi des campagnes de communication les plus emblématiques, jusqu’aux tenues de Charlize Theron pour les dernières publicités J’Adore.

Une exposition conçue comme une expérience multi-sensorielle, aussi visuelle qu’olfactive et même tactile, tous nos sens sont émerveillés.

Musée international de la Parfumerie
Jusqu’au 1er octobre 2017

2 boulevard du Jeu de Ballon, 06130 Grasse

> Plus de vidéos d’expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

notre dame

On a vu Dame de Cœur à Notre-Dame de Paris

Du 8 au 11 novembre 2017 - Cathédral Notre-Dame // Le soldat décidément au cœur de cette commémoration, avec ce spectacle de son et lumière qui habille la Cathédrale Notre Dame de Paris. ½ million…

ROTH

On a vu l'exposition d'Evan Roth au Mona Bismarck American Center

Jusqu'au 10 novembre 2017 -  Mona Bismark American Center //  Le Mona Bismarck American Center nous invite dans son magnifique hôtel particulier pour découvrir les œuvres numériques étonnantes…

LEONOR

On a vu l'exposition Leonor Fini à la Galerie Minsky

Jusqu'au 30 septembre 2017 -  La Galerie Minsky // Quand on parle de surréalisme, on pense à Magritte, Dali ou Ernst. Mais dans ce monde d’hommes il y a pourtant une femme qui a sa place au…

BRAQUE2

On a vu l'exposition amicale de Braque et Laurens au Musée de l'Annonciade à St Tropez

Jusqu'au 8 octobre 2017 - Musée de l'Annonciade // On se rend au magnifique musée de l’Annonciade, l’un des plus charmants de France, qui nous offre ici une superbe exposition sur les liens…


Barbara