Les gendarmeries du monde
Les gendarmeries du monde

Nuit Blanche

Le 7 octobre 2017  -
Nuit Blanche //

Pour sa 16ème édition, la grande Nuit Blanche de Paris décide de « faire œuvre commune ». Cet appel à la collaboration, cette envie de construire des relations entre artistes et avec le public dévoile un désir réel de renouer des liens avec les autres, une main tendue vers son voisin pour profiter, et créer ensemble. Une nuit qui promet de faire naître des amitiés…

Le but ? Nous rassembler :

Pour honorer cette nuit blanche, la directrice artistique, Charlotte Laubard a imaginé deux parcours différents, traçant un chemin dans Paris, passant par les grands lieux de rassemblement de la capitale. Etes-vous prêt à partager, à échanger, à vous prêter au jeu ? Vous n’avez plus qu’à choisir le trajet qui vous tente le plus, et vous laisser guider par la foule qui n’attend que de vous connaître.

Premier parcours : la parole et l’entraide :

C’est un véritable message pacifique que nous proposent les artistes le long des rues de Paris ; des Berges jusqu’à République, entrez dans un monde où chacun se hisse vers le haut et où la parole est reine.

Nuit Blanche, expo in the city, invisible playground

Les mots m’en tombent : Aux Berges, le collectif berlinois Invisible Playground joue avec les mots et donne la parole au peuple ! A travers une œuvre participative, vos mots, vos lettres seront utilisés par les artistes  qui les feront glisser au fil de l’eau, les laissant s’allier à d’autres bribes de phrases pour créer des histoires communes. Un véritable voyage, à la fois loufoque et poétique.

 

Nuit Blanche, danse, Olivier Dubois, expo in the city

 

 

Dansons ensemble sous la lune : C’est aux Halles, cet immense lieu de rencontre au cœur de Paris que les artistes du conservatoire Mozart, La Place et la maison des pratiques artistiques s’allient, et créent une œuvre tout en mouvement sous la direction du chorégraphe Olivier Dubois. Au cœur de ces échanges, musiciens et danseurs partagent, s’unissent dans une création qui puise dans leurs forces et spécificités, pour en ressortir encore plus puissants, une chorégraphie qui promet de nous couper le souffle.

 

 

Second parcours : le voyage :

Partager, c’est aussi échanger, échanger avec l’inconnu et l’étranger pour découvrir toujours plus. De La Chapelle à la gare Rosa Parks, venez voyager et vous perdre dans un Paris nouveau, le long d’œuvres d’art qui dépaysent.

Nuit Blanche, collectif Mu, expo in the city

 

Les trains m’emportent loin… : Le long de rails qui séparent les jardins de Rosa Luxembourg et d’Eole, le collectif Mu s’empare de la jungle ferrée pour en faire un passage privilégié, une ouverture vers les pays lointains. A travers une création sonore et visuelle, ils évoquent le voyage, les terres inconnues et les migrations, une véritable escapade au cœur de la capitale.

 

Nuit Blanche, collectif La Horde, expo in the city

 

L’avènement des machines : Lorsque Nuit Blanche devient un film de science-fiction… à la Halle Hébert, le collectif (La) Horde vous propose de participer au tournage nocturne d’un ballet de machines ! Les danseurs ici s’inspirent des danseurs et chorégraphes florissant sur internet, puisant dans la communauté qu’ils fédèrent, chez les jeunes artistes qu’ils créent. La sphère digitale interagit avec notre monde l’espace d’un instant et il semble que la danse a effacé frontières et cultures pour unir la foule.

 

Nuit Blanche, Patrick Rimoux, expo in the city

Illustrations cinématographiques : La promenade continue avec la création monumentale de Patrick Rimoux. Ses œuvres tout en lumière s’inspirent du cinéma et viennent se poser sur les monuments des villes du monde entier, créant ainsi une unité à ces architectures célèbres, ces lieux de partage, comme des milliers d’individus différents, chacun éclairé d’une lumière particulière, formant tous ensemble une image. Sculptant l’ombre et la lumière, l’artiste illuminera les façades du Conseil régional d’Île de France, un spectacle qui vous donnera envie de partager votre admiration avec vos voisins !

 

Le partage sur la toile : Pour cette édition spéciale de Nuit Blanche, un tout autre espace d’échange est transformé durant quelques heures : internet. En vous baladant d’un événement à l’autre, vous pourrez discuter avec un logiciel spécialement créé pour l’occasion par les étudiants des masters Arts Visuels et Media Design. Un cocon de partage dans lequel vous pourrez échanger, ne vous sentant ainsi jamais seul.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Les gendarmeries du monde