fbpx
Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

Le cinéma de Goscinny

Du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018 -
Cinémathèque Française //

  • Cellulo. Dans La Ballade des Daltons (le rêve de Joe), en 1978, Goscinny et Morris transposent une scène de Chantons sous la pluie de Stanley Donen, 1952, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Dans Pilote, en 1963, Goscinny et Uderzo transposent la scène de la partie de carte de Marius,de Marcel Pagnol, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Dans Astérix chez les Helvètes (1970), Goscinnyet Uderzo transposentla scène de l’orgie romainedu Satyricon de Fellini, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Astérix et Cléôpatrede René Goscinny et Albert Uderzo. 1968, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Jean-Jacques Sempé et René Goscinny, Le PetitNicolas, « La Séance de cinéma » dans Pilote no 1, 1959, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Fernandel. Ces caricatures ont été dessinées par René Goscinny entre 1950 et 1954 pour l’hebdomadaire belge Le Moustique, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Clark Gable. Ces caricatures ont été dessinées par René Goscinny entre 1950 et 1954 pour l’hebdomadaire belge Le Moustique, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Une case de fin d’un album «I’m a poor lonesome cowboy», Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Albert Uderzoet René Goscinny.Soirée pour la sortie du film Astérix le Gauloischez Maxim’s le 15 novembre 1967, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • D'après l'oeuvre de Goscinny et Uderzo, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Cellulo. Dans La Ballade des Daltons (le rêve de Joe), en 1978, Goscinny et Morris transposent une scène de Chantons sous la pluie de Stanley Donen, 1952, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • René Goscinny sur le tournage de Deux Romains en Gaule, 1967, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • le cinéma de goscinny cinémathèque (8)
  • Dans Pilote, en 1963, Goscinny et Uderzo transposent la scène de la partie de carte de Marius,de Marcel Pagnol, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française
  • Aquarelle de René Goscinny représentant Blanche Neige et les Sept Nains vers 1942, Le cinéma de Goscinny, Cinémathèque Française

 

Cinéphile et cinéaste

La Cinémathèque française célèbre les 40 ans de la mort du grand maître du rire. Car à travers ses créations, Goscinny aime parler du cinéma. Il est pour l’artiste une source d’inspiration, ainsi qu’une tentation, un désir d’animer ses histoires. C’est à travers l’exposition que nous apparaît cette profonde amitié, cet amour pour le 7e art, cette rêverie visuelle que le père d’Astérix semble chérir. De ses envolées écrites, inspirées par des réalisateurs le temps d’un film, à ses premiers pas dans le cinéma en tant que scénariste, on découvre un Goscinny que l’on ne connaissait pas si bien. Surnommé affectueusement « Walt Goscinny » par son ami Gotlib, il est vrai que l’on perçoit dans ses films d’animation cette légèreté, cette retombée en enfance tant adorée des studios Disney. Des aventures de Tintin, teintées de mystères, au western des cowboys de Lucky Luke, Goscinny a su porter son humour et son écriture à l’écran, laissant au monde du cinéma quelques pépites, drôles, portées par la plume infaillible de l’artiste. Parmi celles-ci, les aventures d’Astérix et Obélix semblent rayonner. Symbole de la complicité de ses deux créateurs, René Goscinny et Albert Uderzo, cette bande dessinée adaptée par la suite avec succès en film d’animation est un véritable bijou. Ensemble, ils se complètent et témoignent du don de Goscinny pour l’écriture, de la valeur de chaque tirade, chaque jeu de mots, chaque clin d’œil qui invite un sourire sur nos lèvres. Un sourire qui ne s’efface pas malgré le temps, un sourire qui célèbre le talent d’un homme aux multiples facettes, créateur accompli et comique de génie.

> On a vu, on vous raconte

To honour the memory of René Goscinny, the Cinémathèque Française celebrates the director as well as the writer. Both comic strips and films are put together to pay a tribute to a master of humor. Through the stories of Asterix, Lucky Luke and Tintin, you will laugh and discover the many talents of the late writer.

Le saviez-vous ?
L’un des exemples les plus parlants de l’amour de Goscinny pour le cinéma est l’album Astérix et Cléopâtre, qui a vu le jour après que Goscinny ait regardé la superproduction américaine Cleopatra, sortie en 1963. La bande dessinée est d’ailleurs pleine de clins d’oeil à ce film.

Dès 6 ans
Fermé le 25 décembre 2017 et le 1er janvier 2018

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo in the City YouTube