Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Zadkine, être pierre

Jusqu’au 11 février 2018 -
Musée Zadkine //

  • Paris, musée du Louvre.
  • Ossip Zadkine (1890-1967).
  • Hans Hartung
  • Ossip Zadkine (1890-1967).

 

Cœur de pierre et doigts de fée

Ancestrale et contemporaine à la fois, la pierre est un des matériaux de prédilection pour les sculpteurs. Mais pourquoi revenir sur ce point particulièrement maintenant ? À l’occasion du 50e anniversaire de la disparition d’Ossip Zadkine, le musée éponyme a décidé de lui rendre hommage par une exposition qui prend appui sur la pierre, chère à l’artiste.  De Rodin à Brancusi en passant par Picasso, ils sont nombreux à s’être tourné vers elle pour leurs créations. Mais les sculpteurs n’ont pas pour autant le monopole de la pierre. Que ce soit en photographie, en vidéo ou en dessin, la pierre sait prendre la lumière et inspire tout type de médium. Elle se décline à mesure que l’exposition avance, offrant un panorama non exhaustif, c’est un récit de son histoire, un choix esthétique et narratif. De l’Antiquité à nos jours, on la redécouvre plus variée qu’elle ne semblait l’être, faisant de plus écho aux préoccupations écologiques qui animent notre époque.

On the occasion of the 50th anniversary of the disappearance of Ossip Zadkine, the eponymous museum decided to pay homage to him by an exhibition that takes support of the stone, dear to the artist.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Né(e)s de l’écume et des rêves