fbpx
Minsky
Minsky

Johanna Calle

Du 11 octobre au 22 décembre 2017 -
Maison de l'Amérique Latine //

  • Perimetros (Ceiba)2013-14, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Sans titre (feuille rongée), 2015, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Sans titre, Série Herbier (12 planches),feuille rongée, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Contables (feuille de compta, agenda), 2001, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Juya-Série Lluvias , 2012-13, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Hncu-Série Lluvias, 2012-13, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Sirimiri-Série Lluvias, 2012-13, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine
  • Baldios (Friche), 2006-07, Johanna Calle, Maison de l'Amérique Latine

 

Poèmes dessinés

Johanna Calle transforme le dessin. Ses traits deviennent collage, structure, assemblage et calligraphie, révélant des histoires derrière les images. De l’idée de dessin, seule reste cette couleur organique, pâle, se fondant presque dans les feuilles de papier. Ces gris, monochromes et dégradés qui réfléchissent la matière, et font écho à la nature. Une nature que l’artiste admire, et étudie, se plongeant dans les problèmes écologiques et le futur alarmant de la flore du monde. Chercheuse acharnée, elle ne crée que lorsqu’elle connaît, que lorsqu’elle partage les peines et les douleurs d’un peuple, ou d’une forêt. On découvre à travers ses arbres au crayon, par exemple, le quotidien des paysans déplacés, arrachés à leurs terres par les gouvernements. L’apparente simplicité des traits de Calle s’évanouit, laissant place à un tout complexe, un message de paix, visant à unifier les cultures, à l’image de la série « Pluies », faisant apparaître des mots devant nous, presque nus, isolés. Si l’on s’avance, pourtant, on décerne la multitude, les mots qui composent le mot. Ce mot. Pluie. Décliné en 97 dialectes indiens, comme une ode à ces tribus oubliées. De l’écriture semble émaner une voix, un chœur, comme une sorte de transe générée par l’œuvre, comme un appel aux hommes de ne pas oublier leur langue, de continuer d’exister. Alors de dessin, l’art de Johanna Calle devient poème, engagé et passionné.

Discover the drawings of Johanna Calle. Although minimalists, her creations reveal much more complex and fascinating stories, about Indian tribes, peasants and forests. Between protestation and poetic beauty.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Minsky