Mémorial Acte
Mémorial Acte

Eugène Beaudouin et Marcel Lods

Du 8 novembre 2017 au 24 juin 2018 -
Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes //

  • Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes 

 

Un duo archi moderne

L’architecture dans les années 1930, devient synonyme de modernité. On pense bien sûr tout de suite au maestro du genre, Le Corbusier, qui a fait de ses cinq préceptes architecturaux (présence de pilotis, toits-terrasse, fenêtres, plan et façade libre) les cinq piliers de cet art, devenant ainsi un prophète de l’urbanisme. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le paysage français n’a pourtant pas été entièrement façonné par ses idées. À cette époque, deux jeunes architectes décident de s’associer et vont à leur tour souffler un vent de modernité sur nos constructions. Eugène Beaudouin et Marcel Lods, avant-gardistes et novateurs, ont les moyens de leurs ambitions. On pourrait croire tout d’abord que tout les opposent : milieux sociaux, formations académiques, préoccupations architecturales… Quand le premier va se pencher en particulier sur les questions d’aménagement, le second va penser procédés de construction, l’un apprend le dessin en travaillant, l’autre vacille entre Beaux-Arts et Villa Médicis. Autant de différences qui apportent à leur duo un regard neuf sur les impératifs qui s’imposent à la société. Les banlieues se densifient à vue d’œil, et nos deux acolytes se lancent dans des projets d’habitats collectifs, d’équipements, réinventant l’aménagement urbain tout en industrialisant sa construction. Sous leurs commandements, vont naître des œuvres pionnières en termes de préfabriqués, de grands ensembles comme La Cité du-champ-des oiseaux de Bagneux. Leur agence, Beaudouin et Lods devient l’une des trois plus imposantes, diffusant ainsi largement leur vision moderne de l’architecture de 1928 à 1940.

In the 1930s, two young architects decided to join forces and, in their turn, will blow a modern twist on our buildings. Eugène Beaudouin and Marcel Lods, avant-garde and innovative, have the means of their ambitions

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Elisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842). "La Princesse Radziwill (1781-1808)". Pastel et sanguine sur papier, vers 1800-1801. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.

L'art du pastel

Jusqu'au 8 avril 2018 -  Petit Palais //  Le Petit Palais fait fort avec cette exposition. Les œuvres au pastel sont en effet très sensibles aux effets de la lumière et aux variations de la…

Hans Hartung

Zadkine, être pierre

Jusqu’au 11 février 2018 - Musée Zadkine // Cœur de pierre et doigts de fée Ancestrale et contemporaine à la fois, la pierre est un des matériaux de prédilection pour les sculpteurs. Mais…

04. Degas_Danseuses, Degas Danse Dessin, Musée d'Orsay

Degas Danse Dessin

Du 27 novembre 2017 au 25 février 2018 - Musée d'Orsay // Crayons et corps en mouvement C’est à travers les mots affectueux de son ami Paul Valéry que Degas est observé au musée d’Orsay, à…

haute_vitrail_detail

Les vitraux de la Sainte Chapelle

Les vitraux de la Sainte Chapelle , Après 7 ans de restauration// Cela faisait  7 ans que les vitraux mythiques de la Sainte Chapelle étaient en travaux de restauration… Un travail titanesque pour…


Mémorial Acte