Priscilla folle du desert
Priscilla folle du desert

Les Hollandais à Paris

Du 6 février au 13 mai 2018 -
Petit Palais //

  • Johan Barthold Jongkind, Rue Notre-Dame, Paris, 1866, huile sur toile, Amsterdam, Rijksmuseum
  • The painter Frederik Hendrik Kaemmerer at work in Oosterbeek 
*oil on paper on panel
*30 x 42 cm
*signed b.l.: J Maris 
*circa 1861-1862
  • Piet Mondriaan, Composition XIV (Compositie XIV), 1913. Huile sur toile. Collection Van Abbemuseum, Eindhoven, Pays-Bas

 

À travers cet évènement – organisé avec le soutien exceptionnel de l’Institut Néerlandais d’Histoire de l’Art et la collaboration du Van Gogh Museum d’Amsterdam – le Petit Palais met à l’honneur l’amitié entre peintres français et hollandais, amitié qui eut une grande importance sur l’histoire de la peinture européenne entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XXe. À l’orée du Second Empire, nombreux en effet sont les artistes hollandais à être venus s’installer à Paris, irrésistiblement attirés par l’effervescence culturelle qui transcendait la ville. Cette rencontre entre Van Gogh ou Van Dongen et leurs homologues français – Géricault, Picasso, Corot, pour ne citer qu’eux- va créer de nombreux liens esthétiques entre leurs œuvres, les toiles de ces peintres vont se retrouver au confluent de deux univers s’influençant mutuellement.

>> En savoir plus sur une des œuvres issues de la période parisienne de Van Gogh 

Ainsi Jongkind apporte en France les thèmes et les couleurs issus du Siècle d’Or hollandais, tandis que Jacob Marris et Breitner rentrent de Paris, l’impressionnisme français dans leurs bagages. Autant de liens que l’exposition met en lumière, en offrant au regard des visiteurs des toiles des maîtres des deux pays, disposées de manière à permettre la comparaison et à établir des points de repère pour appréhender au mieux toute la richesse de cette période. On peut ainsi y admirer, outre les toiles des artistes déjà cités, celles de David, de Millet, de Boudin, Cézanne, Signac et Monet côté français, au regard de celles de Mondrian ou d’Ary Scheffer. Le parcours de l’exposition promet donc une belle mise en lumière de la peinture européenne de l’époque.

This exhibition underlines several links between french and dutch painters during the XIXth century, such as Van Gogh, Van Dongen, Picasso and Cézanne.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Jean-Baptiste-Camille Corot (French, 1796 - 1875 ), Repose, 1860, reworked c. 1865/1870, oil on canvas, Corcoran Collection (William A. Clark Collection) 2014.79.709

Corot, peindre la figure humaine

Jusqu'au 8 juillet 2018 -  Musée Marmottan Monet // Corot est unanimement reconnu pour ses paysages : Zola en fait « le doyen des naturalistes », Monet « le seul maître » en la matière. Mais il ne…

Lee_Bae_Issu_du_feu_2000_-_Courtesy_Perrotin

Lee Bae - Black Mapping

Du 17 mars au 26 mai 2018 - Galerie Perrotin // Noir c’est noir, voici le fil conducteur de la carrière de Lee Bae, artiste coréen installé en France depuis plusieurs années. Comme le dit Pierre…

Alvar Aalto

Alvar Aalto

Du 9 mars au 1er juillet 2018 - Cité de l'Architecture //  Ce qu'en dit le musée : "Surnommé le « Mage du Nord » par le critique d’architecture Sigfried Giedion, Alvar Aalto est l’architecte…

Bernard Testemale - série Mecanics- 2017 - John-Dowdeswell

Bernard Testemale - Art of ride

Jusqu'au 17 mars 2018 - Galerie HEGOA //  ART OF RIDE Après avoir exploré l’univers du numérique en 2000, en signant plusieurs couvertures de magasines, Bernard Testemale opère aujourd’hui un…


Priscilla folle du desert