Barbara
Barbara

CAUMONT // Botero, dialogue avec Picasso

Du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018 -
Caumont Centre d'art //

  • Fernando Botero , Autoportrait - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Botero, Femme à la plage - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Botero, Portrait de Picasso - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Pablo Picasso, Famille au bord de la mer - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Pablo Picasso, Las Meninas - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Pablo Picasso Portrait d'une dame d'après Cranach le jeune II - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Botero, Apès Cranach - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Boterod, Après Piero della Francesca (Dyptique1) - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Botero, Ballerine à la barre - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont
  • Fernando Botero, La salle de bain - Botero, dialogue avec Picasso à l'Hôtel de Caumont

 

Botero n’a jamais caché son admiration de jeunesse pour la richesse de couleurs des œuvres de Picasso, pour sa palette charnue, pour ses volumes pleins et sensuels. Plus encore que sa technique, c’est l’originalité de l’artiste qui lui plait, ce non-conformisme assumé. Comme lui, il prend le parti de déformer les corps et le réel. Comme lui, il décide de créer son propre langage visuel, absolument inimitable, modernisant radicalement l’art figuratif et suscitant à la fois l’enthousiasme et le scepticisme du public. Botero et Picasso sont deux interrogateurs de l’art. Ils se sont plongés dans les portraits, les autoportraits, les nus, la danse, le cirque, l’histoire et la politique, à la recherche d’un art qui leur soit propre et d’un terrain de jeu qu’aucun autre artiste ne pourrait revendiquer. Ils ont cherché leur patte et l’ont indéniablement trouvée. Aujourd’hui, ces deux maîtres qui n’ont pas d’origine ni d’histoire commune sont réunis au sein de l’Hôtel de Caumont pour le modernisme qui unit leurs œuvres.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Jacques Réattu, Orphée aux Enfers devant Pluton et Proserpine, 1792 - Exposition Jacques Réattu, arelatensis, Un rêve d'artiste au Musée Réattu

ARLES // Jacques Réattu, arelatensis

Jusqu au 7 janvier 2018 -  Musée Réattu //  Un rêve d'artiste Entré à l’académie royale de peinture et de sculpture en 1775 et reçu au concours du Prix de Rome en 1790, Jacques Réattu est un…

Pichets et fragments d'assiettes ligures, pieds de verre, épave Rocciu 1, XVIe siècle - Exposition Secrets d'épaves, 50 ans d'archéologie sous-m

BASTIA // Secrets d'épaves

Jusqu’au 23 décembre 2017 - Musée de Bastia // 50 ans d'archéologie sous-marine en Corse La mer renferme les secrets de plusieurs siècles d’Histoire. Au fond de la Méditerranée se cachent des…

Ksenia Milicevic, musée de Saint-Frajou

SAINT FRAJOU // Ksenia Milicevic

Musée de peinture de Saint-Frajou // La collection permanente du musée regroupe trois artistes dont les visions de la nature et de l’homme se complètent, se nourrissant de leurs différences. Il y a…

JC_01271 001

MARSEILLE // l'Age d'or du Hip Hop

Jusqu’au 14 janvier 2018 Musée d’Art Contemporain, Mac // Expo's Delight « I said a hip hop, Hippie to the hippie, The hip, hip a hop and you don't stop ». On connaît la musique, et on se laisse…


Barbara