Expo in the City
Expo in the City

Obsession Marlene

Jusqu'au 25 février 2018 -
Maison Européenne de la Photographie //

  • Eugene Richee, Marlene Dietrich, Obsession Marlene, MEP
  • George Hurrell, Marlene Dietrich, vers 1935-1936, Obsession Marlene, MEP
  • Ray Jones, Marlene Dietrich, Pittsburgh, 1942, Obsession Marlene, MEP
  • Eugene Richee, Marlene Dietrich, vers 1932, Obsession Marlene, MEP
  • Eugene Richee, Morocco, 1930, film dirigé par Josef von Sternberg, Obsession Marlene, MEP
  • Don English Blonde Venus, 1932, film dirigé par Josef von Sternberg, Obsession Marlene, MEP
  • François Gragnon, Marlene Dietrich, Théâtre de l’Étoile, 1959, Obsession Marlene, MEP

 

Pierre Passebon, collectionneur

 Sur les murs de la Maison Européenne de la Photographie, une femme nous dévisage. Une femme à la beauté évidente, au regard langoureux et au charisme palpable. Son visage nous sourit, nous observe à travers tous ces clichés, comme un éloge à sa beauté. Cette femme, c’est Marlene Dietrich. Une actrice remarquable, qui devient rapidement la muse de Josef von Sternberg, qui, durant sept films, assemble l’image d’une femme fatale aux yeux envoûtants et aux courbes exquises, une femme que l’on idolâtre et que l’on envie. Une visionnaire libérée, qui porte le costard alors que celui-ci est encore réservé aux hommes, qui inspire Yves Saint Laurent dans sa création d’un smoking ciselé pour les courbes féminines. Une femme de caractère qui se lie avec des hommes et des femmes, sans distinction, aimant la personne avant son genre, dans une vision d’une extrême modernité. Marlene Dietrich c’est aussi une dame courageuse, qui s’oppose fermement à la montée du nazisme dans son pays natal, et qui porte de sa voix les soldats américains et britanniques, les encourageant et voyageant même avec eux, donnant de nombreux concerts, nourrissant la passion et l’espoir de ces hommes. Derrière ce visage angélique au magnétisme évident, l’on découvre une intelligence, une force incroyable, de celles qui suscitent l’amour et l’admiration. À travers cette incroyable collection de 200 images de la vedette, on remercie Pierre Passebon de nous laisser admirer les clichés d’une grande femme, photographiée par les plus grands.

Le saviez-vous ?

Marlene Dietrich a été le modèle de grands artistes, tel qu’Irving Penn. Cependant, durant les 15 dernières années de sa vie, elle vit recluse, refusant de se faire photographier, afin, sans doute, de préserver cette image de beauté universelle.

Pierre Passebon displays his prestigious collection of Marlene Dietrich’s pictures, showing a beautiful, intelligent, brave and free woman, who was the epitome of the femme fatale.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Monet_nympheas-bleus_preview

Nymphéas

Du 13 avril au 20 août 2018 - Musée de l'Orangerie //  L'abstraction américaine et le dernier Monet Ce qu'en dit le musée : "En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New…

Canaletto, Veduta del Palazzo Ducale

Mythique Venise

Du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019 -  Grand Palais //  Un 18ème siècle flamboyant À l’aube du XVIIIe siècle, la civilisation vénitienne est à son apogée dans le domaine des arts tant…

Leonel Moura, Robot Art, 2017 - Exposition Artistes & Robots au Grand Palais

Artistes & Robots

Du 5 avril au 9 juillet 2018 - Grand Palais // Présentée dans sa première version au Centre d’art contemporain d’Astana dans le cadre de l’exposition internationale Astana Expo 17, Artistes &…

Frantisek Kupka, Autour d'un point, 1920-1930

František Kupka

Du 21 mars au 30 juillet 2018 -  Grand Palais //  Première rétrospective française depuis celle du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1989, cette exposition offre un panorama complet de…


Expo in the City