Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Subodh Gupta - Spectaculaires casseroles !

Du 13 avril au 26 août 2018 -
Monnaie de Paris //

  • Subodh Gupta,Very Hungry God, 2006 stainless steel, Pinault Collection
  • ???????
  • Faire avec, 2017 - Journée Européenne du Patrimoine
  • A 1226887
  • A 1226827
  • GUPTS40516 view 1 BU090527 raw
  • Subodh Gupta, Oil on Canvas, 2010 Cast bronze and oil paint
  • Subodh Gupta, 1 K.G. War, 2007 1 kg gold, 24 carat
  • Subodh Gupta, Jal Mein Kumbh, Kumbh Mein Jal Hai, 2005
  • Subodh Gupta, Doot, 2003 aluminium
  • Subodh Gupta, Atta, 2010 Painted bronze, flour, table

 

Décidemment, la Monnaie de Paris continue à nous enchanter avec ses expositions aussi étranges que grandioses. L’invité ici c’est l’artiste indien Subodh Gupta, l’une des plus grandes stars internationales de l’art contemporain, n’ayant étonnamment jamais encore eu de rétrospective en France. Né dans une petite ville du Bihar, l’un des états les plus pauvres de l’Inde, cet artiste n’a pas eu à chercher bien loin son matériau de prédilection. Marbre pour les uns, bois pour les autres, pour lui ce sera des ustensiles de cuisine en inox… Etrange matière première en Europe, mais plutôt familière en Inde. Ce magicien réussit à nous émerveiller face à un crâne géant composé de milliers de casseroles en inox. Entre quotidien et merveilleux, Gupta n’a pas eu à choisir. Son secret : jouer sur la démesure pour surprendre le spectateur. Des œuvres en apparence un peu bling bling, clinquantes en tous cas, mais composées de formes répétitives évoquant la vie de tous les jours. Gupta fait partie de ces artistes qui recréent presque tout avec presque rien. Un artiste à l’ingéniosité émouvante qui réussit à nous parler des maux de notre société sans pathos, avec élan et entrain. Ses œuvres sont un souffle d’optimisme sur les choses graves de la vie qui ne semblent pas toucher notre artiste aux faux airs bollywoodiens. Derrière cette apparente légèreté se cachent néanmoins une double lecture, critique s’il en est, de notre société contemporaine, comme en témoignait son nuage atomique en vaisselle d’inox pour habiller la Tate Britain en 2009. Et pour nous offrir une immersion totale et spectaculaire au cœur de l’art hors-norme de Gupta, l’exposition se prolonge des salons historiques du 11 Conti, le long de la Seine, aux cours intérieures de la Monnaie de Paris où des œuvres monumentales et inédites seront visibles gratuitement par les promeneurs.

> On a vu, on vous raconte

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

C-LANCELIN-TC-installation-pyramid-pink-100x100-lodef-copie

Cyril Lancelin - Une réflexion architecturale sur la sphère artistique

Jusqu'au 29 avril 2018 - MR 80 // Le monde est sphère, selon la vision de l'architecte et artiste français Cyril Lancelin, qui réalise pour la première fois une de ses installations monumentales à…

FELIPE-PANTONE-1-4 courtesy Danysz gallery

Felipe Pantone - Le beau kitsch

Jusqu’au 26 mai 2018 -  Galerie Magda Danysz // Nourri par l’esthétique internet des années 80 et 90, Felipe Pantone est une des étoiles montantes du street-art. C’est entre quatre murs, cette…

Takashi_Murakami_vue_dinstallation_accrochage__All_rights_reserved__Fondation_Louis_Vuitton__Marc_Domage_14198

Au diapason du monde - Takashi Murakami

Du 12 avril au 27 août 2018 - Fondation Louis Vuitton // Parcours A : Takashi Murakami Coup de projecteur à la Fondation Louis Vuitton sur l’artiste japonais préféré des Français, Takashi…

Vue de l'exposition Lee Bae, Black Mapping - Galerie Perrotin (7)

Lee Bae - Black Mapping

Du 17 mars au 26 mai 2018 - Galerie Perrotin // Noir c’est noir, voici le fil conducteur de la carrière de Lee Bae, artiste coréen installé en France depuis plusieurs années. Comme le dit Pierre…


Né(e)s de l’écume et des rêves