fbpx
Le Boverie
Le Boverie

On a vu l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay

Jusqu'au 25 février 2018 -
Musée d'Orsay //

Alors c’est vrai qu’on ne parle que de centenaires ces derniers temps, en cette année 2017 renommée l’Année Rodin, mais pourquoi oublier Degas, cet artiste certes grincheux mais tellement fabuleux ? Assurément l’un de nos peintres français chouchou, le peintre des danseuses comme on le surnommait à l’époque. 260 œuvres sont présentées ici (c’est normal en même temps le musée d’Orsay est le plus grand détenteur au monde des œuvres de Degas).

Alors on oublie la grande rétrospective du maître comme Orsay sait pourtant tellement bien les organiser, on oublie les chefs-d’œuvre mythiques comme sa danseuse étoile qui n’a pas été autorisée à sortir des réserves, ayant été exposée trop longtemps lors de l’exposition sur la Prostitution, et on opte pour une petite exposition, autour d’un ouvrage oublié de Paul Valery, intitulé Degas, Danse, Dessin. Place ici donc au dialogue entre les œuvres et les mots, sans forcément de cohérence immédiate, mais qu’importe après tout. Les œuvres de Degas en tant que telle font toujours leur effet. Entrez dans les coulisses de sa création et remarquez par exemple cette étrange Joconde, signée Degas, eh oui, pour lui un grand peintre devait savoir réaliser les icônes de l’Histoire de l’art. Des œuvres intimes aussi à observer de près comme ses toiles de fin de vie, où sa vue est tellement floue que ses œuvres deviennent imprécises et pourtant tellement toujours aussi extraordinaires. Intimité toujours avec cette magnifique boite à cigares, reconvertie en boite à pastels, les violets d’un côté et les verts de l’autre, avec les empreintes des mains du maître sur ce qui lui servait de pinceau. Des éclairages nouveaux sur ses œuvres permis par les réflexions parfois étonnantes de Paul Valery, comme quand il nous explique que Degas est le seul artiste à aussi bien peindre les sols. Eh oui, on est bête de tant s’attacher à ces danseuses alors-même qu’un si joli parquet serait à admirer…

  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay
  • Vue de l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay

 

Et connaissez-vous l’histoire de cette petite danseuse de 14 ans ? Cette sculpture de bronze dont il existe au moins 30 exemplaires dans le monde fit en son temps un scandale retentissant. Degas débarque au Salon de 1881 avec cette sculpture grande d’un mètre, en cire, nue sous son tutu, tutu en tulle et non sculpté comme son ruban ou ses ballerines… Cette danseuse effectivement âgée de 14 ans à l’époque s’appelle Marie. Face à tant de laideur, son front fuyant et sa mâchoire prognathe, les journaux s’offusquent, qualifiant la danseuse d’enfant «aux allures vicieuses», de « barbare». Bref, un vrai scandale mais aussi, comme souvent avec Degas, un coup de génie. Là où l’histoire se corse, et c’est le cas avec toutes les sculptures de Degas, c’est que l’artiste refusait absolument de fondre ses sculptures en bronze, préférant la cire, pour des exemplaires uniques, in-copiables, et surtout écrasables à l’envi en cas de crise de rage…. Ce qui rendait son marchand absolument dingue ! A sa mort, il fut donc décidé par ses héritiers de fondre en bronze la centaine de sculptures de cire de son atelier, dont cette fameuse petite danseuse. La question que vous vous posez c’est donc bien, ok, on a coulé le bronze, mais son tutu, son ruban et ses chaussons, sont donc des répliques ? La réponse est oui. Si vous souhaitez voir la version en cire originale, il vous faudra aller à Washington !

> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Ceija Stojka vignette

On a vu l'exposition Ceija Stojka à la Maison rouge

Jusqu'au 20 mai 2018 - La Maison Rouge // La Maison Rouge met à l’honneur Ceija Stojka, une artiste Rom, rescapée des camps. Ceija a 10 ans quand elle est déportée avec sa mère, elle connaîtra 3…

Black dolls vignette

On a vu l'exposition Black Dolls, la collection de Deborah Neff à la Maison rouge

Jusqu'au 20 mai 2018 - La maison rouge // La Maison Rouge accueille des Poupées Noires. Pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de la plus grande collection au monde, celle de Deborah Neff, qui…

vignette youtube FAUTRIER

On a vu Jean Fautrier au Musée d'Art Moderne

Jusqu'au 20 mai 2018 -  Musée d'Art Moderne de la ville de Paris //  Il n’est pas anormal que vous ne connaissiez pas bien Jean Fautrier. Un oubli qu’entend bien réparer le Musée d’Art moderne de…

ARTCAPITAL_preview

On a vu le salon Art Capital au Grand Palais

Du 14 au 18 février 2018 -  Grand Palais //  Le salon Art Capital c’est un salon à la portée artistique majeure puisque ce sont en fait 4 salons historiques qui y sont réunis en un, ici, dans les…


Le Boverie