fbpx
Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

Le rêve américain du pop art à nos jours

Jusqu'au 2 septembre 2018 - Fondation Custodia // 

  • Richard Diebenkorn, High Green Version II, 1992
  • Vija Celmins, Ocean Surface Woodcut 1992, 1992
  • Jim Dine, Five Paintbrushes (troisième état), 1973
  • Richard Estes, Grant’s, du portfolio Urban Landscapes, 1972
  • Jasper Johns, Flags I, 1973 Sérigraphie en couleur
  • Donald Judd, Untitled, 1961-75 Gravure sur bois sur papier crème oriental.
  • Andy Warhol, Jackie II, du portfolio 11 Pop Artists, vol. II, 1965, publié 1966
  • Kara Walker, no world, de la série An Unpeopled Land in Uncharted Waters, 2010
  •  Kiki Smith, Two, 2002
  • Roy Lichtenstein, Brushstrokes, 1967 Sérigraphie en couleur.
  • Longo
  • Robert Motherwell, Automatism A, 1965-66
  • Robert Rauschenberg, Sky Garden,de la série Stoned Moon, 1969
  • Ed Ruscha, Made in California, 1971Lithographie en couleur.

 

Estampes du British Museum

Considérer l’art imprimé comme étant sur un pied d’égalité avec la peinture et la sculpture est pour le moins une idée révolutionnaire pour l’époque. Cette idée a animé de nombreux artistes américains dans les années 1960, lesquels ont vu dans l’estampe un support idéal et nouveau pour répondre aux événements politiques et sociaux qui ont marqué leur pays. Et pour cause, en matière de mouvements et de tourmentes, les États-Unis n’étaient pas en reste : l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, la guerre du Vietnam, la récession économique, le racisme, les problèmes liés au genre… Durant cette période d’après-guerre, l’image était omniprésente et les artistes ont eu à cœur de surfer sur la tendance, entre beaux-arts et publicité grand public. C’est ainsi que des coupures de journaux, de magazines ou encore des images de BD ont pu se voir transformées en véritables œuvres sous leurs mains de génie. À l’image d’une balade au cœur de l’Amérique de la fin du XXe siècle, cette exposition dévoile une centaine d’estampes de 42 artistes différents. On a tous au moins en tête les estampes répétitives et impersonnelles d’Andy Warhol. On a peut-être moins celles de Rauschenberg, à l’origine de la série monumentale Stoned Moon, en référence au lancement de la mission Apollo 11 qui envoya le premier homme sur la lune. Ou encore celles de Jim Dine, le maître de la lithographie, de l’eau forte et de la pointe sèche. Vous êtes plutôt du genre décontracté ? Une estampe revêt l’esthétique qui vous correspond, celle qui s’est développée sur la côte Ouest dans les années 1970. Laissez-vous ainsi séduire par la fraîcheur du orange utilisé dans Made in California d’Ed Ruscha. S’il y a bien un moteur chez ces artistes, c’est la révolution artistique et ils s’en donnent à cœur joie. Un bel élan créatif qui reflète l’évolution d’une nation et celle de son art.

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Le rêve américain du pop art à nos jours à la Fondation Custodia

“The American Dream: pop to the present” features more than 100 prints by 42 American artists, providing an exciting overview of the development of printmaking in the United States since 1960.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Wilkening_INTOZZICAZIONE-porcelaine-emaillee-2016-copie

Catherine Wilkening – L'Impermanence

Du 22 juin au 4 août 2018 - Loo & Lou Gallery // Blancheur, pureté, douceur… les adjectifs qualifiants la jolie matière qu’est la porcelaine sont nombreux et n’amènent qu’à l’apaisement.…

NC01

Anamorphoses, de Felice Varini à Nicolas Combarro

Du 30 mai au 29 juillet 2018 - Maison Européenne de la Photographie // Depuis quelques temps, la Cité de Carcassonne se pare d’étranges rayures jaunes. Ces rayons solaires partent dans tous les…

Cécile Raynal 2

Cécile Raynal - Petites histoires en réserve

Du 29 mai au 26 août 2018 - Musée des Arts et Métiers // Et si, comme la photographie ou l’écriture, la sculpture détenait un pouvoir de mémoire ? C’est la conviction de l’artiste française Cécile…

FLEUR ASTER3-2016-2017-76x56-papier arche-encre japonaise-pigments naturels-pastels secs

Lassaâd Metoui - Le Pinceau Ivre

Jusqu’au 30 septembre 2018 - Institut du Monde Arabe // Le pinceau ivre ? Non cette exposition ne consiste pas à découvrir les œuvres performatives d’un artiste alcoolisé. L’addiction de Lassaâd…


Expo in the City YouTube