Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Scandale - Un portrait de Trump en petite monnaie par des artistes ukrainiens

  • Artists Daria Marchenko and Daniel D. Green pose in front of their portrait of U.S. President Donald Trump made of coins and casino tokens in a classroom in New York, U.S., January 31, 2018.  REUTERS/Lucas Jackson - RC1C662E63B0
  • Poutine par Marchenko en pièces de monnaie

 

Daria Marchenko et Daniel Green, artistes ukrainiens en exil, déjà connus pour avoir fait une représentation de Poutine avec des douilles ramassées dans la région séparatiste de l'est de l'Ukraine, ont récidivé avec le président américain Donald Trump.

Ce portrait d’environ 90 kilos, qui mesure 2,40m sur 1,70m a été réalisé à partir de pièces de monnaie et de jetons de poker. Les deux artistes ont choisi pour Donald Trump un matériau qui reflète la lumière, permettant d'animer son visage d'expressions variées.
L’idée d’utiliser ces matériaux leur a semblé naturelle. Elle est en effet censée symboliser sa « radinerie » comme l’explique Daniel Green - Daniel Dirov de son vrai nom, mais aussi les casinos que possédait le président des Etats-Unis.  « Faire de la diplomatie comme on joue » est le mot d’ordre des deux artistes concernant cette œuvre, reflétant également la perte de pouvoir que rencontrent les Etats-Unis.
Certaines pièces utilisées ont été mises au feu pour obtenir des couleurs sombres, explique Marchenko. Bleues ou noires, elles forment les pupilles, les sourcils ou soulignent le menton.

Même achevé il y a un mois, le portrait de Trump, baptisé Face of Money (Le visage de l'argent), leur pose quelques problèmes au niveau de l’exposition. Ils espèrent pouvoir bientôt exposer les portraits de Poutine et Trump ensemble, à Las Vegas, Los Angeles ou San Francisco.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Né(e)s de l’écume et des rêves