fbpx
Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

TOULOUSE // Renaissance

Du 17 mars au 24 septembre 2018 -
Musée des Augustins //

  • Vitrail Auch, détail de la baie centrale (baie 6), 1509-1513, chapelle Saint-Louis, avant restauration, cathédrale Sainte-Marie, Auch.
  • Apôtre tenant un livre, Musée Augustin, Toulouse
  • Bachelier Homme Barbu, 1532. Musée des Augustins
  • Buste reliquaire de st-Lizier, Antoine Favier, 1518
  • Ecce homo, début du XVIe siècle, cathédrale Sainte-Cécile, Albi
  • Expérimentation de fonte d'une rose. 2015, Columbia University, New York
  • Marcus Antonius Primus, entre 1674 et 1677, musée des Augustins, Toulouse
  • Mercure volant, 1623, d'après un modèle de Jean de Bologne. Bronze, fonte de Bernard Py. Musée des Augustins, Toulouse
  • Mirepoix Cène, Antiphonaire de Philippe de Lévis, La Cène lettre C. 1533-1535. Toulouse, Musée des Augustins
  • Multiplication des pains Narbonne. 1556. Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur, Narbonne
  • Opus Tholosanorum, Nicolas Bertrand, 1515, bibliothèque d'Etude et du Patrimoine, Toulouse
  • Prophètes et sibylles, 1523. Musée des Augustins, Toulouse
  • Reproduction interdite sans autorisation de la DRAC Occitanie.
  • Une cité riche et puissante - Descente de crois. Anonyme néerlandais, vers 1510, musée des Augustins, Toulouse

 

Dans quelle mesure la ville rose a-t- elle contribué à la Renaissance française ? C’est à cette question que l’exposition essaye de répondre. Réponse étayée par de multiples objets d’art et documents datant de 1490 à 1620. La Renaissance se définit par la redécouverte de la littérature, de la philosophie et des sciences de l'Antiquité. Les lettrés, connaisseurs et artistes toulousains s’inspirent donc de la « Palladia Tolosa », la Toulouse romaine. Palladia Tolosa, mère des arts toulousaine, est aussi le nom donné à la première statue à destination civique fondue en France. Au début du XVII e siècle, Toulouse, troisième ville de France, voit se développer la religion protestante, son Parlement, mais également le commerce du pastel bleu dans toute l’Europe, lui conférant ainsi d’une certaine
manière un rôle de marchand de matériel d’art, international qui plus est. Les œuvres rassemblées visent à ne jamais dissocier le fait artistique de son contexte, pour une cité soumise à des pouvoirs civils, parlementaires et religieux avides d’apparat, au sein d’une région qui vécut une conflictuelle montée en puissance du protestantisme et des enjeux du trône. Une exposition à la croisée de l’art et de l’Histoire.

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Toulouse Renaissance au Musée des Augustins

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Valerio Adami, Malinconia – tema e variazioni, 2004

MENTON // Valerio Adami

Du 2 juin au 11 novembre 2018 - Musée Jean Cocteau, collection Séverin // Ligne(s) de vie Loin de vouloir lire votre avenir, Valerio Adami expose ici des œuvres, peintures, dessins et…

Jean-Michel Alberola (né en 1953) Crâne1995

TOULOUSE // Même pas peur

Du 29 juin au 30 septembre 2018 - Fondation Bemberg // Collection de la baronne Henri de Rothschild Si la « tête de mort » est devenue un symbole de mode, c’est certainement, en partie, grâce au…

Masque tsuina de Kijin ©Institut Lussato-Fédier-Musée de la Castre Cannes

CANNES // Arts traditionnels du Japon

Du 24 juin au 28 octobre 2018 - Musée de la Castre // Chefs-d'oeuvre de l'institut Lussato-Fédier Entre tradition impériale et art populaire, il n’y a qu’un pas. Cette exposition met justement en…

4 Max Ernst dans la galerie de P Chave, 1970 photo Jean Ferrero-Max Ernst Cannes

CANNES // Max Ernst, l'imagination en jeu

Du 13 juillet au 28 octobre 2018 - Centre d'art La Malmaison // L’exposition souligne l’importance de l’œuvre de cet artiste qui a appartenu aux mouvements Dada et surréaliste. Elle met en…


Expo in the City YouTube