Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Insolite – Un musée instagram-able pas très novateur en Indonésie

Rabbit Town, le nouveau musée instagram-able en Indonésie aurait plagié des artistes

  • The-Museum-of-Ice-Cream-in-LA
  • Chris-Burden_Urban-Light-2008
  • Kusama-Obliteration_Room-2012
  • Rabbit-Town (4)
  • Rabbit-Town (3)
  • Rabbit-Town (2)
  • Dangling light fixtures created by artist Alex Garnett in a room dedicated to ice cream cones during a press preview of the Museum of Ice Cream in New York, July 28, 2016. The sold-out spectacle uses art installations mixed with taste experiments to tap into childlike memories of summer days and ice cream cones. (George Etheredge/The New York Times)
  • Rabbit-Town

 

Les musées Instagram-Baiting – comprenez faits pour être postés sur le réseau social en question – poussent comme des pâquerettes. Le dernier en date : le Rabbit Town, en Indonésie.

Dans ce paradis à selfie indonésien fondé par Henry Husada, président d’un groupe hôtelier du pays, se trouvent donc des œuvres devant lesquelles il est particulièrement aisé de poser de manière ultra instagram-able (l’équivalent en musée d’un restaurant de pokebowl).

Le seul souci avec cette expérience muséale située sur l’île de Java Ouest, est qu’elle semble avoir plagié de manière délibérée des musées du monde entier.

Les visiteurs y sont en effet accueillis par une réplique de l’Urban light de Chris Burden (créée en 2008), intitulée Love Light.

Un peu plus loin, ils sont invités à coller des gommettes sur les murs d’une pièce blanche, transformant ainsi peu à peu l’espace, et reprenant le principe de l’Obliteration room de Yayoi Kusama, installée à la Galerie d’Art Moderne de Brisbane en Australie et à la National Gallery de Singapour. L’oeuvre y est ici intitulée Autocollant Patrico.

Le musée indonésien présente également une fresque : une paire d’ailes, copiant le travail de l’artiste Collette Miller qui réalise depuis 2012 des Angel Wings à Los Angeles.

Le Rabbit Town a également créé sa propre version des salles « banane », « crème glacée » et « palmier », inspirées du Museum of Ice Cream de Miami.

Si Instagram a déjà fermé un compte de Rabbit Town à la demande de ces musées bafoués, le Rabbit Town est désormais célèbre pour sa désinvolture et son irrespect face à la propriété intellectuelle des artistes.

Sa cérémonie d’ouverture reste prévue pour le 22 avril.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

NEF du Grand Palais

Insolite - La Nef du Grand Palais rien que pour vous

La Nef toute nue // La Nef du Grand Palais, construite pour l’exposition universelle de 1900, sera exceptionnellement ouverte à tous durant des week-ends d’exception. Vous pourrez ainsi découvrir…

Crédit : AFP

Insolite - La Chapelle Sixtine version 2.0

1er direct dans la Chapelle Sixtine // Modernité quand tu nous tiens : pour la première fois, la Chapelle Sixtine, chef-d'oeuvre de la Renaissance situé à Rome en Italie, a permis la retransmission…

Un trésor qui date du Xe siècle (c) AFP

Actu - Un enfant découvre le trésor d’un roi Danois

On se croirait dans un livre pour enfant, à la manière d’un Club des Cinq, des Castors Juniors ou de Scooby-Doo. Sauf que cette histoire là est vraie et que le protagoniste principal n’est pas un…

Musée du teckel

Insolite - Un musée pour les teckels

Incroyable mais vrai // Après le musée du selfie aux Etats-Unis, le musée des toilettes en Inde, ou le musée de la torture aux Pays-Bas, le musée des teckels, inauguré il y a quelques jours à…


Né(e)s de l’écume et des rêves