Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Penser, c'est voir ! Alkis Boutlis et Balzac

Jusqu'au 1er juillet 2018 - Maison de Balzac  // 

  • Falthurne, 2017 ( huile sur toile)
  • Louis Lambert dans le désert, 2017 (huile sur toile )
  • La descente - Série inspirée par le paysage norvégien du Stromfjord dans Seraphita de Balzac, 2017 (cliché-verre)
  • Balzac à Jarvis 2017 (huile sur toile)
  • La nuit de Swedenborg-Série inspirée par le paysage norvégien du Stromfjord dans Seraphita de Balzac 2016 cyanotype gouache crayon de couleur
  • Le songe de Jacob 2017 huile sur toile

 

Honoré de Balzac dans les yeux d'Alkis Boutlis

La Maison Balzac aime confronter l’auteur du XIXe siècle avec les artistes contemporains. Ce printemps, c’est le peintre grec Alkis Boutlis qui s’approprie l’univers du romancier français. Et ce sont des textes peu connus qui sont mis à l’honneur, déclinant une pensée sur la spiritualité : Séraphita (1834) qui narre l’histoire d’un androgyne mélancolique à la recherche de l’amour parfait – aimer conjointement deux êtres du sexe opposé –, Louis Lambert (1832), récit d’un jeune étudiant surdoué et torturé en quête de l’absolu, et Falthurne (1820), un conte fantastique inachevé sur une jeune hermaphrodite. Des thèmes assez surnaturels donc, qui se marient parfaitement au romantisme noir du peintre et à son intérêt pour la réinterprétation des légendes et des récits mythologiques. Avec une technique picturale particulière, celle du cliché-verre (combinant dessin, peinture et photographie), ou encore la peinture sur panneau de bois inspirée des artistes allemands du XVIe siècle, il crée des œuvres figuratives, presque iconiques.  Habitué à nourrir son travail d’œuvres littéraires, de Victor Hugo à Antonin Artaud, il en simplifie les codes et brouille les frontières entre les genres… Face à ses toiles, chacun s’invente ainsi sa propre histoire.

 

La Maison de Balzac invites the greek painter Alkis Boutlis presenting an exhibition about Honoré de Balzac’s work.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Frantisek Kupka, Autour d'un point, 1920-1930

Kupka, A l’origine de l’Abstraction

Du 21 mars au 30 juillet 2018 -  Grand Palais //  Si le nom de Kupka est souvent oublié derrière celui d’un Mondrian ou d’un Kandinsky, c’est pourtant bel et bien celui qui exposera le premier…

Sculpture main Rodin et torse féminin, Rodin et son mouleur, Musée Français de la Carte à Jouer

Auguste Rodin et son mouleur

Du 13 décembre 2017 au 20 mai 2018 - Musée Français de la Carte à Jouer // Le bras droit de Rodin En l’honneur du centenaire de la mort du grand maître sculpteur, le Musée Français de la Carte à…

Konrad Mägi, Paysage de Norvège au pin

Âmes sauvages, le Symbolisme dans les pays Baltes

Du 10 avril au 15 juillet 2018 -  Musée d'Orsay // Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, se sont constitués en états autonomes. Une…

monet londres

Les impressionnistes à Londres

Du 21 juin au 14 octobre 2018 - Petit Palais // Par quel subterfuge, à la fin du XIXe siècle, les impressionnistes français ont-ils de Londres fait leur refuge ? C’est que la guerre…


Né(e)s de l’écume et des rêves