Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Latiff Mohidin

Du 28 février au 28 mai 2018 - 
Centre Pompidou //

  • Latiff Mohidin, Two Standing Figures, 1968 Collection of National Gallery Singapore
  • Latiff Mohidin, Imago, 1968, collection de la National Gallery de Singapour
  • Latiff Mohidin, Malam Merah, 1968, collection de Zain Azahari
  • Latiff Mohidin, Neo Pago, 1967, collection privée
  • Latiff Mohidin, Pago Pago, 1966, collection de l'artiste
  • Latiff Mohidin, Pago Pago, 1969, collection d'Abang Askandar
  • Latiff Mohidin, Pagoda II, 1964, collection de la National Galery de Singapour
  • Latiff Mohidin, Pago-pago ll, 1965, collection de Zain Azahari
  • Latiff Mohidin, PROVOKE, 1695, collection de l'artiste
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition

 

Pago Pago (1960 – 1969)

Une « micro-histoire » qui replace l’un des principaux modernistes d’Asie du Sud-Est dans un dialogue avec ses pairs occidentaux. Le contexte : après avoir étudié l’art à Berlin-Ouest de 1961 à 1964 à des milliers de kilomètres de sa Malaisie natale, Mohidin rentre au pays et fait face aux bouleversements culturels et politiques de l’époque, mais il cherche tout de même à transmettre via son art sa propre vision-souvenir de sa région. Mohidin se replie alors imaginairement dans un concept qu’il appellera Pago Pago, du nom de la ville de l’archipel que sont les Samoas américaines. Ce mouvement Pago Pago sera à l’origine d’un séisme créatif en compliquant le modernisme occidental par l’engagement d’un dialogue avec d’autres penseurs avant-gardistes en Asie du Sud-Est tel que le penseur indonésien Goenawan Mohamad à qui l’on doit des travaux tout à fait précurseurs pour son époque. Cette exposition explore toutes sortes de liens entremêlés en mettant en lumière ce qui constitue une contribution sans précédent au modernisme du XXe siècle.

A "micro-story" that puts one of the leading modernists of Southeast Asia in a dialogue with his Western peers.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

FLEUR ASTER3-2016-2017-76x56-papier arche-encre japonaise-pigments naturels-pastels secs

Lassaâd Metoui - Le Pinceau Ivre

Jusqu’au 30 septembre 2018 - Institut du Monde Arabe // Le pinceau ivre ? Non cette exposition ne consiste pas à découvrir les œuvres performatives d’un artiste alcoolisé. L’addiction de Lassaâd…

Mickaël, Arles, 1996 (c) Mathieu Pernot (3)_preview

Mondes Tsiganes

Du 13 mars au 26 août 2018 - Musée de l'histoire de l'Immigration // Nomades et fiers Les Gens du Voyage voilà comment on appelle avec politesse mais aussi poésie ces communautés qui ont décidé…

Daimyo – Seigneurs de la guerre au Japon - Musée Guimet

Daimyo – Seigneurs de la guerre au Japon

Jusqu'au 13 mai 2018 - Musée national des arts asiatiques - Guimet // Seigneurs de la guerre “Une armure quand on en a pris l’habitude devient aussi confortable qu’une robe de chambre” disait…

4. SEKULIC Sava, Une Fille sur la Plage, 1975, 69x95cm, huile sur papier carton, MNMA

Turbulences dans les Balkans

Du 7 septembre 2017 au 31 juillet 2018 - Halle Saint Pierre //   La création à l’état brut  A travers le voile de l’art brut, cher à la Halle Saint Pierre, les artistes contemporains des…


Né(e)s de l’écume et des rêves