fbpx
Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

Découverte - Des illusions d’optique dans les rues de New York

  • Pejac, Fossil, New-York, 2018
  • Pejac, Fossil, New-York, 2018
  • Pejac, Fossil, New-York, 2018
  • Pejac, Inner Strenght, New-York, 2018
  • Pejac, Vandal-ism, Paris, 2014
  • Pejac, The Re-thinker, Hong-Kong, 2015
  • Pejac, Exit to Surrealism, Paris, 2014

 

Les habitants de New-York risquent de se faire avoir : l’artiste espagnol Pejac a installé deux créations en trompe-l’œil dans les rues des quartiers de Bushwick et de Chinatown.

La première, intitulée Fossil, représente sur les briques d’un bâtiment, un arbre peint en illusion d’optique, tandis que la seconde fait pousser depuis les stores des devantures, des branches de cerisiers, d’où s’envolent des petits oiseaux : des œuvres poétiques qui tentent de ramener un peu de nature dans cet environnement urbanisé.

Habitué des détournements urbains, le street-artiste installe ses œuvres – réalisées à la bombe et au pochoir ou avec la technique du collage – dans les grandes villes mondiales, jouant avec les éléments citadins pour créer des mises en scène troublantes, poétiques, parfois sombres.

Il transforme ainsi les murs du Japon, de la Jordanie, de l’Espagne ou encore de la Russie, en passant par Paris et sa banlieue, créant des portes en trompe-œil, déformant l’architecture ou en glissant discrètement des hommages aux grands artistes comme avec sa version du Penseur de Rodin ou du Déjeuner sur l’herbe de Manet.

Un seul message : les réalités sont multiples, il suffit d’ouvrir les yeux.

>> En savoir plus 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo in the City YouTube