fbpx
Minsky
Minsky

TOULOUSE // L'Île de Pâques

Du 30 juin au 4 novembre 2018 -
Muséum de Toulouse //

  • © Muséum de Toulouse
  • © Muséum de Toulouse
  • © Muséum de Toulouse
  • © Muséum de Toulouse

 

Le nombril du monde ?

Elles inspirent le mystère et la fascination depuis leur découverte : les Moaïs, ces immenses statues monolithes faites à partir de roches volcaniques disséminées sur la magnifique île de Pâques. Ces mastodontes de pierre représentent parfaitement le rapport complexe et tout aussi attachant des premiers habitants de l’île – les matamuas (les premiers en langue Maori) – à leur environnement dont l’insularité extrême est une caractéristique qu’on ne peut omettre. L’exposition s’interroge évidemment sur l’édification, l’origine et le sens de ces figures géantes et titulaires au vu des dernières découvertes scientifiques et anthropologiques liées au sujet. Au-delà de ces magistraux Moaïs, l’exposition s’attache à étudier le cas pascuan en évoquant des sujets tels que la biodiversité, la climatologie, la linguistique ou encore l’art. Car c’est bien l’enchevêtrement de toutes ces disciplines qui est en mesure de donner ne serait-ce qu’un semblant de réponse aux questions que cette île soulève. Cette adaptation complexe des Pascuans à leur environnement témoigne finalement d’un atout que l’on peut attribuer à toute l’humanité. L’ethnologue Alphonse Pinart n’aurait su trouver de meilleure appellation que le « nombril du monde » pour cette île à l’origine de tant de questionnements existentiels et de ce fait : universels.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Minsky