fbpx
Zao Wou-Ki
Zao Wou-Ki

LANDERNEAU // Henry Moore

Du 10 juin au 4 novembre 2018 -
Fonds pour la Culture Hélène et Édouard Leclerc //

  • Henry Moore tenant Maquette for Large Torso Arch, 1962 © Henry Moore foundation archive
  • Henry Moore, 1952, Photo Roger Wood © Henry Moore Foundation archive
  • Henry Moore, Wall Relief n°1 (Rotterdam), 1955 © Henry Moore Foundation archive
  • Henry Moore, Working Model for Reclining Figure Festival, 1950 © Henry Moore Foundation archive
  • Henry Moore_Family Group, 1948-49 © Henry Moore Foundation archive
  • Henry Moore_Maquette for Spindle Piece, 1968 © Henry Moore Foundation archive Photo Jonty Wilde
  • Henry Moore_Monoliths, 1934 © Henry Moore Foundation archive
  • Henry Moore_Reclining Figure, 1982 © Henry Moore Foundation archive Photo Jonty Wilde
  • Henry Moore_Reclining Stringed Figure, 1939 © Henry Moore Foundation archive Photo Michel Muller
  • Henry Moore_Standing Nude Girl, One Arm Raised, 1922 © Henry Moore Foundation archive
  • Hoglands and the Top Studio, Perry Green, 2011 Photo Jonty Wilde © Henry Moore Foundation archive

 

Sculptures

Il était temps de redécouvrir cette figure du modernisme d’après-guerre, connue à l’échelle mondiale pour ses œuvres aux formes organiques, inspirées de manière inépuisable de l’humain. L’exposition suit la carrière du sculpteur, en creusant notamment les trois thèmes principaux qui lui donnent matière à travailler : la figure couchée, la mère et l’enfant, et les rapports de formes entre intérieur et extérieur. Plâtres, bronzes et pierres côtoient alors les dessins – préparatoires ou non – d’Henry Moore, ainsi que ses maquettes. Son style fort reconnaissable – rond et lisse –, inscrit dans la vague abstraite des années 40, nous submerge bien souvent de réconfort et d’optimisme. Pourtant, il ne se résume pas à cela : admiratif des arts premiers et traumatisé par la guerre, le sculpteur crée un art aussi brut et radical. S’il s’est vu commander en 1944, une Vierge à l’Enfant pour une église de Northampton, ses créations se teintent plutôt de l’atmosphère propre aux représentations de la Sainte Famille, bienveillante et instinctive.

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Gewürze und Aroma - duftendes Gewürzöl mit Heilkraft

PLOËZAL // La fabuleuse odyssée des épices

Jusqu’au 30 septembre 2018 - Domaine de la Roche-Jagu // Cette exposition désignée comme poly-sensorielle fera appel, vous vous doutez bien, à votre pouvoir olfactif avant tout autre. Poivre…

James Turrell, Cherry, 1998

NANTES // James Turrell

Du 1er juin au 2 septembre 2018 - Musée d'Art de Nantes // Et la lumière fut ! James Turrell joue avec les éléments pour créer du beau, mais pas seulement. Il nous fait nous retrancher au plus…

02-Le snark @ courtesy of Jack London Papers

BORDEAUX // Jack London dans les mers du sud

Du 29 mai au 2 décembre 2018 - Musée d'Aquitaine // Si notre mémoire associe Jack London à Croc-Blanc, il serait dommage de le réduire à ce livre : ce voyageur du XXe siècle a sûrement foulé plus…

© Valentin Phoreau Convergence Garonne CMN

Le regard de Bettina Rheims sur les femmes détenues

Jusqu'au 4 novembre 2018 - Château de Cadillac // Une intimité sous clés Bettina Rheims, la photographe des stars se penche désormais sur ces inconnues en détention carcérale. Après les icônes…


Zao Wou-Ki