Girl super power

Jusqu’au 4 juin 2017
Galerie Sakura //

  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Wonder Woman's Daily Routine, Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura
  • Girl Super Power, Galerie Sakura

 

We are all wonderwomen

La Galerie Sakura revient avec une nouvelle exposition et sa formule qui cartonne : Du glam, du in, et de l’humour. Cette fois-ci une cinquantaine d’artistes de la sphère branchée sont réunis autour d’une thématique jeune et actuelle : Les super-héroïnes. Si les superman et autre batman font exploser les ventes au box office, leurs homologues féminines, elles, sont souvent reléguées au second rôle. Dans cette exposition, la vapeur est renversée et les super girls mènent la danse. Plus, l’imaginaire que l’on a d’elles est joyeusement renversé. La reine d’Angleterre devient une catwoman dans le travail d’Alessandro Rabatti, parce qu’après tout pourquoi inventer des femmes aux super pouvoirs quand on les a sous la main. Blanche neige, elle,  tombe la robe se tatoue les sept nains sur le bras et devient fan des rolling stones. Détournement et dérision permettent à la réflexion de surgir. Soasig Chamaillard par exemple nous présente des power rangers statufiées en petites madones, à l’image des icônes que l’on ramènerait de Lourdes. Elle nous suggère que dans le récit des femmes mythologiques, la Vierge Marie est peut-être finalement, la première super woman. Catherine et Sarah Satrun avec leur “we are all wonder women” soulignent la beauté de la diversité et proposent une alternative à cette vision de la femme très codifiée de l’industrie hollywoodienne. Nous avons dans cette exposition pléthore de mises en scène où les héroïnes prennent leur indépendance, croquées par des figures de l’art contemporain : Greg “Leon” Guillemin, Noty & Aroz, Garjan Atwood et tant d’autres… hommes. En effet, on regrette le petit nombre d’artistes femmes sur un sujet qui les concerne directement. Il n’empêche que l’exposition est un vent de fraîcheur sur le monde pop, et sur le monde tout court, et comme dans l’oeuvre de Guillemin, tirons la langue aux idées reçues.

Batman, superman, iron man, we see those guys everywhere, but what about the female super heroes ? During this exhibition, catwoman, wonderwoman and cie take the front stage to show us with a lot of humour that women need to show their super powers.  

 

Galerie Sakura
Jusqu’au 4 juin 2017
21 rue du Bourg Tibourg, 75004 - M° Hôtel de Ville (1/11)
Du mar. au sam. de 12h à 20h - Dim. de 14h à 19h
Fermé le lun.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente

Expo suivante