Expo in the City sur YouTube
Expo in the City sur YouTube

Hervé Fisher – #conscienceaugmentée

Centre Pompidou
Du 15 juin au 11 septembre 2017 //

  • Hervé Fischer - École sociologique interrogative, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - École sociologique interrogative, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - La nature menacée, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - La société des consommateurs, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - Qui penses-tu être, Qui voudrais-tu être ? Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - Sisyphe au pied de la Tour de Babel, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer - Une société planétaire, Centre Pompidou
  • Hervé Fischer avec son Essuie-Main Hygiène de l'art, Centre Pompidou

 

L’œuvre d’Hervé Fischer est ancrée dans notre temps. Elle est tissée, coincée et créée par un monde rempli de technologie, où la culture n’est finalement plus au centre de la société, remplacée par les moyens modernes de communication, dont les créations au teint pâle ne touchent pas l’artiste. De dépit, presque, il se tourne vers l’art sociologique, un cri à l’aide dans ce monde aux yeux rivés vers l’écran, une dénonciation, une création engagée. L’exposition se sépare en trois parties, échos du chemin de l’artiste à travers l’absurdité d’une société qu’il peine à comprendre. On traverse d’abord l’errance de Fischer dans l’idéologie de l’art, on passe devant ces objets détournés de leur route, ces clivages culturels et politiques du monde, comme des crevasses béantes qui menacent de nous avaler. La suite apporte avec elle le chaos numérique, et la démesure mathématique. On est projeté dans un univers rempli de codes-barres, débordant de langages binaires et de diagrammes, figures emblématiques des puissances financières et économiques que l’artiste place sous les projecteurs, espérant mettre en lumière leur cruauté glaçante. La prochaine porte s’ouvre sur un monde trompeur, celui des réseaux sociaux, aux vérités transformées et aux récits embellis. Fischer nous demande alors de participer, de prendre en photo les codes-barres peints, ceux-ci affichant alors des messages sur nos téléphones, projetant l’art jusque dans notre intimité pour avertir de l’invasion étrange et terrifiante de ces moyens de communication. Une virée immersive dans l’art sociologique dont on ressort la tête pleine de revendications.

Fischer's sociological art is influenced by our world and the progress of technology and modern means of communication, such as social media. Walk into a world full of chaos and made of barcodes, a committed art that will leave you lost admist the modernity of our society.

Centre Pompidou
Du 15 juin au 11 septembre 2017

Place Georges-Pompidou, 75004 – M° Hôtel de Ville (1/11)
Le lun. et du mer. au dim. de 11h à 21h
Tarif : 14 € - Tarif réduit : 11 € - Gratuit – 26 ans

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Franz Gsellmann_Weltmaschine, bxl universel

BXL universel, Melting pot bruxellois

Du 14 juin au 3 septembre 2017 Centre Wallonie-Bruxelles //   Bruxelles, cette ville à la culture si riche. Elle étonne et attire. Véritable concentré de cultures, elle sublime ses héritages…

Oscar Murillo, Untitled, 2017, video couleur 3 - Estructuras Resonantes au Jeu de Paume

Oscar Murillo - Estructuras resonantes

Du 13 juin au 24 septembre 2017 - Jeu de Paume // Installation, peinture, photographie, vidéo, musique… tout se mêle dans l’art d’Oscar Murillo. Son travail est riche, complet et nous invite souvent à…

Vier5, design graphiques, arts déco

Design graphiques - Autour de soi, tout est art

Musée des arts décoratifs Jusqu’au 27 août 2017 //   Les designs graphiques sont partout, où que l’on se trouve. Ils nous toisent dans leurs affiches le long des rues, à la lumière des métros,…

Ismail Bahri, Revers, 2016, serie de videos HD, son stereo, durees variables - Instruments au Jeu de Paume 2

Ismaïl Bahri - Instruments

Du 13 juin au 24 septembre 2017 - Jeu de Paume // À l’aube du XXe siècle, Henri Bergson interroge le besoin presque instinctif qu’a l’homme d’utiliser un instrument. Il en soulève un paradoxe : les…


Expo in the City sur YouTube