YouTube
YouTube

Daniel Spoerri

Du 2 septembre au 28 octobre 2017 -
Galerie Anne Barrault //

  • Daniel Spoerri, Die Ausnahme, 2012, Série Waschrumpeln - Daniel Spoerri à la Galerie Anne Barrault
  • Daniel Spoerri, Sans titre, 2008, Série: Faux Tableaux piège, Mosaïques des années cinquante - Daniel Spoerri à la Galerie Anne Barrault
  • Daniel Spoerri, Sans titre, 2008, Série: Faux Tableaux piège, Mosaïques des années cinquante - Daniel Spoerri à la Galerie Anne Barrault
  • Bildertollwut, Flohmarkt Wien, Samstag 30. April,

 

Pique-nique artistique

Dada dans l’âme et digne héritier de Duchamp, Daniel Spoerri a marqué de sa pâte l’art moderne et contemporain. Si vous pensiez que des assiettes sales après un repas gargantuesque ou des poupées amochées de la tête aux pieds n’étaient pas dignes d’intérêt, il vous en fera la démonstration inverse. Faisant valdinguer les préjugés, les croyances, la hiérarchie ou au sens plus large, l’ordre établi, il fait art ce qui lui plaît. Objets trouvés, abandonnés, bons à jeter, sont pour lui autant de ready-made au potentiel insoupçonné. L’art est partout, se confondant avec la vie, faisant du monde entier une œuvre. En changeant de point de vue, en piégeant un objet sous le spectre de l’art, on le transforme en tant que tel. Le banal, le vulgaire, tout ce qui n’est pas noble devient alors à ses yeux le meilleur sujet à détourner. Dans les années 1960, il participe au Nouveau Réalisme et devient une des figures emblématiques et une source d’influence pour la génération à venir, le Pop Art, le Néo Dada ou encore le non-mouvement Fluxus. L’art qui joue et se joue de lui-même, voilà en peu de mots le leitmotiv qui résonne dans l’ensemble de son œuvre. Le moment est venu de lâcher prise avec les notions préconçues que l’on pourrait avoir de l’art, du beau, de la technique, pour se laisser surprendre par les œuvres de Daniel Spoerri où il n’est pas question « d’aimer » ou « de ne pas aimer », mais plutôt d’accepter, ou tout du moins d’essayer, que d’autres définitions de l’art puissent exister et surtout, coexister.

Gallery Anne Barrault is pleased to present a solo exhibition of  Daniel Spoerri’s works. Since  the  creation  of   the  Movement  of   New  Realism  in  1960,  to  which  Daniel  Spoerri  belonged,  this  artist embodies a major figure of modern and contemporary art.

Galerie Anne Barrault
Du 2 septembre au 28 octobre 2017
51 rue des Archives, 75003 – M° Rambuteau (11)
Du mar. au sam. de 12h à 19h
Fermé le dim. et lun.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

JVK005-Portraits de Marin Karmitz-25,7x48,9x1,5cm-dim.cadre

Étranger résident, la collection de Marin Karmitz

Du 20 octobre 2017 au 21 janvier 2018 - Maison Rouge // Le film d’une vie On connaît Marin Karmitz en tant que grand producteur et fondateur des salles de cinéma MK2 mais on ne le connaissait…

Monday

Carte blanche à Camille Henrot

Du 18 octobre 2017 au 7 janvier 2018 - Palais de Tokyo // Sunday, Monday, happy days  L’artiste française, lauréate du Lion d’Argent de la 55e Biennale de Venise mais aussi des prix Nam June Paik…

Fred Atax & Stew, Mix Cadillac et Ghaneens vendeurs a la sauvette - Exposition Strokar au Centre Wallonie Bruxelles

Strokar

Du 21 septembre au 19 novembre 2017 - Centre de Wallonie Bruxelles // 40 street artistes / 1 photographe L’association Strokar prend possession du Centre Wallonie Bruxelles le temps d’une…

Mel Ramos, Tobacco Rhoda, 1965 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol

Pop Art

Du 22 septembre 2017 au 21 janvier 2018 - Musée Maillol // Icons that matter Impossible de passer à côté de ce mouvement artistique majeur, qui excite les foules depuis le début des années 60 :…


YouTube