fbpx
Minsky
Minsky

Les derniers grands initiés

Du 5 octobre au 25 novembre 2017 -
Aborigène Galerie //

  • Kaapa Mbitjana Tjampitjinpa, Man and Women's Snake And Bush Tucker Dreaming, Les derniers grands initiés
  • Charlie Tawara Tjungurrayi, 1975, Les derniers grands initiés
  • Bill Whiskey Tjapaltjarri, Rockholes and country near the olgas, 2008, Les derniers grands initiés
  • Ningura Napurrula, Les derniers grands initiés
  • Clifford Possum Tjapaltjarri, Kangaroo Dreaming, 1989, Les derniers grands initiés
  • Judy Napangardi Watson, Les derniers grands initiés
  • Bill Whiskey Tjapaltjarri, Rockholes and Country Near the Kintore, 2007, Les derniers grands initiés

 

Aux origines de l’art aborigène contemporain

 Le Temps du Rêve, c’est cette mythologie particulière, ce grand récit des origines conté par les aborigènes australiens. Ces rêves qui semblent nous porter, d’avant notre naissance jusqu’après notre mort. Ces rêves qui révèlent nos désirs, nos peurs, et qui reconstruisent notre vision. Les aborigènes d’Australie vivent au rythme de ces périodes de songe, rêvant les métamorphoses de leur territoire, son passé et son présent. Comme un journal de leurs connaissances, ils dessinent et tracent, en une sorte de transe, des motifs éphémères dans le sable et sur les corps, se rapprochant de leur être inconscient. Dans les années 1970, la tribu de Papunya commence à utiliser la peinture pour immortaliser ces graphismes rêvés, les fixant dans le temps. On découvre ainsi une véritable identité, une sensibilité unique à chaque tableau, reflétant l’artiste, lui donnant une identification. Il y a, dans chaque dessin une histoire riche, une part d’un individu, qui nous parle en énigme, et l’on se perd dans la beauté des formes, indéchiffrables et mystérieuses, récits intimes d’une culture presque effacée.

Dreamtime is the aboriginal way of living, their dreams are stories about the past and present, sources of knowledge making them guardians of their territories. The exhibition focuses on aboriginal art, a unique and beautiful transcription of dreams.

 Le saviez-vous ?

Les tribus aborigènes voient le rêve comme un tout, une histoire dont chaque personne songe une intrigue. Chaque étape de l’histoire éternelle du rêve se transmet d’ancien à initié par le chant, pour que chacun ait accès à cette histoire.

Aborigène Galerie
Du 5 octobre au 25 novembre 2017
46 rue de Seine, 75006 – M° Mabillon (10)

Du lun. au ven. de 11h30 à 19h – Sam. de 13h à 19h – Fermé le dim.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Minsky