Confluences: Venenum, un monde empoisonné
Confluences: Venenum, un monde empoisonné

SARREBOURG // Yvette Cauquil-Prince

Jusqu'au 9 janvier 2017 -
Musée du Pays de Sarrebourg //

  • Chagall (d’après) Yvette Cauquil-Prince, maître d’oeuvre La Baie des Anges, 2003, Yvette Cauquil-Prince, musée du Pays de Sarrebourg
  •  Yvette Cauquil-Prince Sans titre, 1947-1961, Yvette Cauquil-Prince, musée du Pays de Sarrebourg
  • Yvette Cauquil-Prince, maître d'oeuvre Le minotaure, 1977, Yvette Cauquil-Prince, musée du Pays de Sarrebourg
  • Yvette Cauquil-Prince Deux femmes, 1961-1973, Yvette Cauquil-Prince, musée du Pays de Sarrebourg
  • Pablo Picasso (d'après) Yvette Cauquil-Prince, maître d'oeuvreLa minotauromachi, Yvette Cauquil-Prince, musée du Pays de Sarrebourg

 

Liens tissés avec Chagall, Picasso, Ernst...

C’est un voyage dans la diversité de l’art moderne que nous offre l’œuvre d’Yvette Cauquil-Prince. Tapisseuse et peintre, artiste aux nombreux amis estimés, elle collabore et tisse les toiles fabuleuses de Picasso, Chagall et autres Kandinsky. Pourtant de ses créations, on ne connaît que trop peu les peintures et dessins, révélations poétiques si différentes de ses fresques de fils. Il y a une différence flagrante entre traits et tissage, une fougue sauvage, presque instinctive, un amour du trait rapide, plaqué sans artifice sur la feuille, une liberté que la tapisserie ne permet pas. Et l’on sent l’artiste s’épanouir l’espace d’un instant éphémère dans chaque dessin, tandis qu’elle brille par sa patience et sa minutie assise à son métier. A travers ce plongeon dans ses propres peintures méconnues et dans les chefs-d’œuvre des plus grands, Cauquil-Prince rayonne, créant une vision nouvelle, imposante et intimidante des toiles modernes, et l’on s’immerge avec surprise dans l’œuvre d’une femme aux talents multiples et remarquables.

 

Musée du Pays de Sarrebourg
Jusqu’au 9 janvier 2018

Rue de la Paix, 57400 Sarrebourg

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Fernand Leger, Les Loisirs-Hommage a Louis David, 1948 - 1949 - Le Beau est partout, Fernand Leger au Centre Pompidou Metz

METZ // Fernand Léger

Du 20 mai au 30 octobre 2017 - Centre Pompidou Metz // « Le beau est partout » écrit Fernand Léger dans L’Esthétique de la machine. Etonnant de la part d’un peintre du XXème siècle qui a assisté à…

Françoise Huguier, Retour d'enterrement, Marie-Claire Bis, 1983 - Exposition Photaumnales Couleurs pays au Quadrilatère de Beauvais

BEAUVAIS // Photaumnales, Couleurs Pays

Du 14 octobre 2017 au 31 décembre 2017 -  Le Quadrilatère //  Pour la 14e édition du festival photographique les Photaumnales, cap sur la Caraïbe, plus précisément sur les territoires d’outre-mer…

Frans Pourbus le Jeune, Trois têtes masculines, 1614 - Exposition La Figure ou le reflet de l'âme au Musée de Flandre

CASSEL // La figure ou le reflet de l'âme

Jusqu'au 1er avril 2018 -  Musée de Flandre //  Antoon Van Dyck, Jacob Jordaens, Frans Pourbus le Jeune, Michel Sittow : suivez l’évolution stylistique du portrait entre le XVIe et le XVIIe…

Séraphine Louis, Les Fruits, vers 1928 - Exposition De Picasso à Séraphine, Wilhelm Uhde et les Primitifs Modernes au LaM

LILLE // De Picasso à Séraphine

Jusqu'au 7 janvier 2018 -  Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut // Wilhelm Uhde et les primitifs modernes Son nom vous est peut-être inconnu : Wilhelm Uhde est un…


Confluences: Venenum, un monde empoisonné