Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Naoki Urasawa

Jusqu'au 31 mars 2018 -
Paris Rendez-Vous //

  • 20th Century Boys - Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (6)
  • Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (5)
  • Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (6)
  • japanese horror manga artist naoki urasawa creates exclusive anamorphosis no meijuu the cruel side of anime and amv anamorphosis japanese horror manga no
  • Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (1)
  • 20th Century Boys - Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (1)
  • 20th Century Boys - Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (4)
  • 20th Century Boys - Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (5)
  • 20th Century Boys - Naoki Urasawa à l'Hôtel de Ville (3)

 

Rien n’est jamais tout blanc, ni totalement noir. C’est peut-être l’ambivalence de ces deux couleurs qui contraste le plus justement les thématiques brutales de la fameuse œuvre de Naoki Urasawa, 20th Century Boys, dessinée en noir et blanc. Le maître du manga japonais traite dans cet ouvrage de l’histoire de la secte Aum, considérée comme l’une des plus dangereuses au monde, dont les fondements nourrissent un imaginaire imprégné d’angoisse apocalyptique et salutaire. L’homme fuyant la mort, persécuté par la moralité de ses actes sur Terre avant le jugement dernier, une inspiration intemporelle. L'évènement est une rétrospective originale revenant sur les thématiques récurrentes de l’artiste : l’obsession d’un mal sans visage et sans nom, l’art comme forme supérieure d’aspiration humaine, le dialogue entre l’Orient et l’Occident, ou encore la crainte de la résurgence de dictatures sanguinaires. Amateurs et curieux ont ainsi l’occasion de contempler 500 planches originales de l’artiste à l’Hôtel de Ville. Une finesse du trait et un traitement de la matière si singulier qu’il serait dommage d’y couper.

 

Paris Rendez-Vous - Hôtel de Ville de Paris
Jusqu'au 31 mars 2018
29 rue de Rivoli, 75004 - M° Hôtel de Ville (1/11)
Du lundi au samedi de 10h à 19h
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante


Né(e)s de l’écume et des rêves